L’argentine : Connaître les traditions et les coutumes avant de partir

- L'argentine : Connaître les traditions et les coutumes avant de partir - Boutique voyage pas cher
Les tradition et coutumes en Argentine : Bien préparer son voyage

La première fois que nous avons voyagé en Argentine (2003), ce qui nous a envoûté, c’est la sonorité de la langue. La seconde fois, encore cette sonorité unique. Et au bout de la quatrième session de repérages que nous avons menée – c’était fin 2010, nous avons décidé de nous plonger complètement dans l’étude de « l’argentin ». Car à l’écouter, elle décrit toute la culture et le caractère de la nation argentine.

Argentine : Langue et accent

Vous savez parler l’espagnol appris à l’école ? Les Argentins le parlent un peu différemment, qui plus est avec un accent inimitable teinté de saveurs italiennes. Les Espagnols, tout comme les autres habitants d’Amérique hispanophone, disent des Argentins que ce sont des Italiens qui parlent espagnol. 40% de la population a des racines italiennes. Les Argentins eux-mêmes avouent en blaguant que si les autres peuples d’Amérique du Sud descendent des Andes, eux descendent du bateau !
Autres particularité argentine, sur laquelle vous ne pourrez pas faire l’impasse : le lunfardo. traduisez-le par « l’argot des Porteños (les habitants de Buenos Aires « capitale ») ». On le dit inventé au XIXème siècle par les immigrés italiens. A contrario des Français, qui utilisent l’argot pour les besoins d’un langage exclusivement familier, tous les Argentins, qu’ils soient de la haute société ou non, émaillent leur phrases de lunfardo. Et si vous vous mettiez aussi ?

Lexique de lunfardo : l’argot des Porteños

- L'argentine : Connaître les traditions et les coutumes avant de partir - Boutique voyage pas cher
Traditions et coutumes en Argentine : Découvrir les merveilles du pays
Voici un petit lexique de lunfardo… haut en couleurs et surtout bien fleuri :
A la canasta = chacun amène sa nourriture / bouteille
A los pedos = à fond
Boliche = boîte de nuit
Boludear = faire quelque chose d’inutile, perdre son temps
Boludo = abruti (peut être également affectueux !)
Chamuyar = draguer
Chavón = type
Che = hé, tiens, dis donc
Chusmear = raconter des ragots
Estar en pedo = être bourré
Hinchar las pelotas = casser les c…
No dar bola / Importar un bledo = ne rien avoir à en faire
Pelotudo = pire qu’abruti (pour rester correct !)
Pibe, piba = mec, nénette
Poner las pilas = démarrer, lancer (un projet)
Quilombo = chaos, anarchie, désordre
Resaca = gueule de bois

Voyager en Argentine : Connaître la culture, les traditions et les coutumes

- L'argentine : Connaître les traditions et les coutumes avant de partir - Boutique voyage pas cher
La culture en Argentine

L’Argentine, c’est aussi la culture gaucho. Il faut être honnête, le caractère gaucho est à l’image du climat, surtout en Patagonie. Là-bas, on ne perd pas de temps à parler du temps qu’il fait, on vit déjà avec lui chaque jour. Ce sont des futilités qui barrent le passage à l’essentiel de la conversation, et des sujets de préoccupations. Si vous rencontrez pour la première fois un gaucho, parlez-lui de son quotidien, intéressez-vous à son labeur. Sans omettre d’avoir l’esprit que son temps n’est pas dédié aux touristes. Il tond des milliers de moutons, trie et conditionne la laine, conduit les troupeaux dans des conditions relativement difficiles. C’est un cow-boy version latino-américaine qu’il faut savoir « dompter ». Mais une conversation avec l’un d’eux auprès du poêle à siroter un maté avec la « bombilla au bec » n’a pas de prix. Le tout étant de faire preuve d’humilité et d’intérêt face à ce gardien de la Nature qui lui ressemble : rude mais aussi généreuse qu’elle est infinie. Et le souvenir restera inoubliable.

Les habitudes et la culture culinaire en Argentine

- L'argentine : Connaître les traditions et les coutumes avant de partir - Boutique voyage pas cher
Les habitudes et la culture culinaire en Argentine

Cette rubrique ne serait pas complète si on manquait d’évoquer l’asado, le barbecue argentin qui réunit chaque week-end la famille ou les amis. La viande de boeuf, c’est le symbole culinaire de toute une nation. L’institution de l’asado est tellement ancrée dans la culture, que le samedi après-midi, vous constaterez que les rues emblématiques de Buenos Aires se vident. Quant au dimanche, c’est le jour de la pasta (les Argentins ne sont pas un peu Italiens pour rien). Et cela se passe toujours en famille !

Le foot en Argentine :

Enfin, un Argentin qui se respecte, supporte un club de foot. Et c’est valable pour les deux sexes; les femmes étant parfois plus « aficionadas » que les hommes. Mais le mieux est encore de vivre une rencontre dans l’un des stades mythiques de la capitale. Savez-vous qu’Aventureo la propose (en option) dans presque tous ses circuits argentins ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *